Tailler et entretenir sa haie


Rares sont les jardins qui n’ont pas de haies, que ce soit par souci esthétique ou tout simplement pour se protéger des voisins ou de la rue.

Quelles sont les différents types de haies ?
Suivant ce que vous voulez en faire, il vous faudra choisir le bon végétal : haie défensive ? haie brise vent ? haie décorative ? libre ou taillée ? N’oubliez jamais de demander conseils en magasin sur le choix de la haie suivant votre objectif : le végétal choisi et son mode de plantation en seront différents.

Haies libre ou taillée ?
Dans un grand jardin, on peut laisser les plants se développer librement. Toutefois chaque année les arbustes doivent subir une petite taille. Tous les rameaux qui dépassent, ainsi que les branches mortes ou malades doivent être coupés. Attention : à la longue, la haie libre s'élargit considérablement et c'est pourquoi elle convient seulement aux grands jardins.
Quant à la haie étroite, bien modelée, il est nécessaire de la tailler régulièrement. Si vous ne suivez pas ce conseil, non seulement la haie deviendra très large mais elle sera moins fournie à l'intérieur et au bout d'une dizaine d'années, elle aura perdu toute son esthétique. Pour éviter d'en arriver là, chaque année, pendant la période de croissance, il est nécessaire de la tailler plusieurs fois avec une cisaille. La partie inférieure d'une haie bien taillée doit être un peu plus large que la partie supérieure, ceci afin que toutes les branches reçoivent de la lumière. La taille s'exécute de bas en haut : commencez par les côtés, finissez par le haut. Pour obtenir la bonne hauteur, tendez une corde.

Jardi’Conseil : votre haie doit être taillée différemment la première année, la deuxième année et les années suivantes. Alors renseignez-vous bien ou faites appel à des professionnels. D’autres règles également sont à suivre quant à sa plantation et à son entretien au sol. Demandez conseils à nos experts végétaux en magasin.

Tailler des rosiers


Un conseil qui vaut pour toutes les tailles : opérez en tenant le sécateur de façon que la lame se trouve du côté du bois restant, alors que la contre-lame écrase le rameau qui tombe. Ceci permet une coupe plus nette, qui cicatrisera mieux. Par ailleurs, veillez à bien désinfecter vos outils de coupe avant usage, c'est en effet un vecteur important dans le transfert des maladies...

Concernant les branches un peu fortes, n'hésitez pas à utiliser d'autres outils pour la taille, comme le sécateur de force (à deux mains) qui permet d'exercer plus de force avec un moindre effort.

Pour les rosiers tige et buisson, le but est de conserver quelques branches principales (3 à 7).
La taille doit réduire les pousses ligneuses et favoriser les jeunes pousses. On coupe donc à une distance moyenne de 15 à 20 cm avec le point de greffe.
Concernant la taille des rosiers grimpants remontants qui fleurissent plusieurs fois l'an, il est généralement palissé contre un mur. On conserve sans les tailler 5 à 6 rameaux principaux, qui constitueront les branches charpentières. En revanche, les pousses latérales seront rabattues à une distance de 30 à 40 cm.
Concernant les rosiers grimpants non remontants, ils ne donnent qu'une seule floraison. On conserve 6 à 7 branches principales, alors que l'on rabat à 15 cm toutes les branches latérales, de façon à favoriser la mise à fleurs. A noter que les non-remontants se taillent aussitôt après la fin de leur floraison.

Une bonne taille permet le passage de la lumière et de l'air, gage de bonne santé et de belles fleurs. De quoi retrouver des rosiers magnifiques pour le plaisir de votre jardin ou la réalisation de beaux bouquets !

Réaliser sa jardinière


Commencez par choisir un terreau de qualité dans lequel vous incorporerez un engrais à libération lente qui apportera une nourriture à vos plantes.
Choisissiez le type de jardinière que vous souhaitez selon votre goût, il en existe de toutes sortes : émaillés, en plastique, terre cuite, en bois. Elle doit être de bonne proportion : sa hauteur doit être d’environ 20 cm et sa longueur ne doit pas dépasser 3 fois sa largeur.

Une fois votre jardinière remplie de terreau et d’engrais, placez vos plantes sur deux rangs : derrière les plantes à plants droits, devant les plantes retombantes. Pensez à y mettre au moins une plante à feuillage mettant en valeur les plantes à fleurs et donnant plus de légèreté à l’association. Si vous y placez beaucoup de plantes très colorées, incorporez au moins une plante à fleurs blanches qui adoucira l’ensemble et apportera de la clarté.

Attention aux associations : évitez une plante à très fort développement avec une plante à petit développement, sinon la première prendra le dessus sur la deuxième donnant une association déséquilibrée. N’hésitez donc pas à demander conseil à votre jardinerie pour connaître l’évolution de la pousse des plantes que vous choisissez.

Ne plantez pas trop serré afin de laisser à chaque plante assez d’espace pour s’épanouir : espacez de 10 cm les annuelles de moins de 30 cm de haut et de 15 cm les vivaces de moins de 20 cm de haut.

Jardi’Conseil : pensez au côté évolutif de votre jardinière, il n’est pas nécessaire d’avoir toutes les plantes fleuries en même temps. Jouez sur les précocités pour pouvoir découvrir des fleurs différentes tout au long de l’année. Allez, à vos jardinières !

Réussir son arrosage


Voici quelques conseils pour réaliser au mieux votre arrosage.

1.  Arrosez aux bonnes heures : le matin pendant la saison fraiche pour éviter le refroidissement nocturne, en soirée ou la nuit en saison chaude pour limiter les déperditions liées à l'évaporation et ne pas craindre les gouttelettes d'eau formant un effet loupe causant des brûlures sur le feuillage aux heures ensoleillées.

2. Arrosez longtemps, mais pas trop souvent. Un arrosage excessif perturbe la vie du sol, favorise le parasitisme, donne des légumes aqueux et des fruits sans goût.

3. Sur gazon, évitez les petits arrosages très fréquents. Les racines des graminées ne se développeront qu'en surface et votre gazon se transformera en paillasson dès la première sécheresse. Arrosez peu souvent mais longuement, l'eau descendra dans la terre, les racines aussi.

4. Pour arroser un gros arbuste ou un jeune arbre, ne versez pas l'eau au pied du tronc, c'est inutile. Limitez-vous à la couronne, qui correspond à l'aplomb extérieur de son feuillage : c'est là que les jeunes racines travaillent et absorbent eau et les éléments nutritifs.

5. Douchez régulièrement les conifères et autres sujets persistants. Ils pousseront plus vite, l'eau éliminant la poussière qui s'accumule sur le feuillage et rafraîchissant l'atmosphère. Ce travail devient obligatoire après une tempête, qui, en bord de mer, laisse des traces de sel apporté par les embruns.

6. Pour les jeunes plantations, il convient d'être plus vigilant et d'arroser plus régulièrement que les plantes bien installées. En pot et en bac, vos plantes demandent un arrosage presque quotidien pendant les périodes de forte chaleur. Arrosez doucement, afin que le substrat s'imprègne bien de l'eau.

7. Ne mouillez pas le feuillage des plantes sensibles aux maladies cryptogamiques comme les rosiers, les tomates ou les cucurbitacées au jardin potager.

Et enfin, pour éviter l'évaporation de l'eau, paillez votre sol avec des écorces de pin, des déchets de tonte, du carton non imprimé. Le paillage formera une protection contre les rayons du sol qui chauffent le sol et permettra de conserver une certaine humidité en-dessous. Le paillis empêchera également les mauvaises herbes de se développer.
Le paillage est également très efficace pour les pots et bacs en plein soleil.

Bien rempoter


Le pot, la potée ou la jardinière sont des espaces clos : une plante qui s’y développe correctement se sentira rapidement à l'étroit. Il y a des signes annonciateurs comme l'arrêt du développement de la plante, sa sensibilité aux maladies, un jaunissement du feuillage ou des racines qui cherchent à s'échapper du pot.

Quel pot choisir ?
Choisissez un pot d'un diamètre supérieur de 4 ou 5 cm par rapport au pot précédent. Un pot neuf ou correctement nettoyé et désinfecté est préférable. Vérifiez que les orifices au fond du pot soient bien dégagés pour éviter la stagnation de l'eau, ajoutez-en si nécessaire.

Quel terreau faut-il choisir ?
Vous choisirez un terreau en adéquation avec votre plante. Une orchidée n'aura pas les mêmes exigences qu'une plante verte d'intérieur ou qu'un cactus. Vous trouverez dans notre jardinerie des terreaux dédiés aux rempotages suivant les espèces.

Comment rempoter ?
Retirez la motte de votre plante de son ancien pot. Veillez à ne pas blesser les racines et cassez le pot si nécessaire. Retirez la terre en surface de la motte.
Placez des morceaux de pot ou des cailloux sur les orifices au fond du pot pour éviter que le terreau ne s'échappe. Vous poussez aussi disposer une couche de billes d'argile sur 2 ou 3 centimètres pour améliorer le drainage.
Mettez votre plante en place au centre du nouveau pot.
Ajoutez le nouveau terreau entre la motte et la paroi du pot en vous aidant d'un bout de bois par exemple pour le faire pénétrer jusqu'au au fond du pot et pour le tasser légèrement.
Terminez le rempotage par un bon arrosage qui aura aussi pour effet de tasser la terre.

Service rempotage

Le marcottage


Comment multiplier vos végétaux grâce au marcottage ?
Marcottage ? Ce mot ne dira rien à nombre d’entre vous. Pour les autres, ils savent ô combien cette technique est efficace dans la multiplication des plantes ! Il existe différentes techniques, toutes aussi simples qu’économiques… prêt à marcotter ?

Qu’est-ce que le marcottage ?
Il s’agit d’utiliser le pied-mère pour provoquer la multiplication des végétaux. Par cette action, les racines se développent sur la partie aérienne de la plante et recréent un clone du pied-mère.
La technique appelée rhizogenèse consiste à « marier » une branche avec un substrat humide afin de produire des racines qui permettront de sevrer la nouvelle plante. Il est conseillé de marcotter au printemps ou en été et quand le bouturage est difficile, notamment sur les plantes grimpantes ou les arbustes ligneux. Attention : parfois, une année est nécessaire pour obtenir les résultats escomptés. Mais le jeu en vaut vraiment la chandelle tant les effets de cette greffe sont spectaculaires !

Quels sont les différents types de marcottage ?
Pour les plantes à rameaux souples, optez pour le marcottage par couchage : c’est la méthode la plus simple et la plus couramment utilisée. Effeuillez l’une des tiges de la plante mère, puis enterrez-la en partie afin qu’elle produise de nouvelles racines. Il sera ensuite possible de la replanter ailleurs, désolidarisée de son pied-mère.
Pour les plantes grimpantes, préférez le marcottage en serpenteau basé sur la même technique, avec une différence : la tige choisie doit être suffisamment longue pour être enterrée à divers endroits.
Le marcottage en cépée ou en butte s’adapte aux arbustes, mais aussi aux plantes buissonnantes aux rameaux trop rigides. Rabattez tout d’abord le pied-mère à une vingtaine de centimètres du sol, puis ajoutez un mélange de sable et de tourbe que vous butterez avec le pied. Le haut des rameaux doit rester hors du sol. Un an après, retirez la butte et prélevez les pousses ayant produit des racines. Effectuez cette opération avec précaution pour ne pas endommager l’ensemble !
Le marcottage aérien est recommandé pour les arbustes difficiles à enraciner. Incisez légèrement le bout d’une tige et dotez-la d’un manchon rempli de terreau ou de sphaigne humidifié. Le tout, hermétiquement fermé, formera une sorte de petit ballon de rugby. Les racines vont ensuite naturellement se développer en l’air. Retirez le manchon quelques mois après, coupez la tige et rempotez-la jusqu’à sa reprise complète.

Cela vous paraît assez complexe ?
En réalité, c’est très facile ! Il faut visualiser et s’exercer à cette technique et ensuite, elle est très simple à mettre en pratique.

VOS ACHATS - Tout savoir :

p7.jpg

PAIEMENT SÉCURISÉ

CONFIDENTIALITÉ

LIVRAISON

Le paiement sur notre site internet se fait via PAYBOX, un service bancaire proposé par La Calédonienne de Services Bancaires de Nouvelle-Calédonie. PAYBOX répond aux normes de sécurité en vigueur car PAYBOX appartient à VERIFONE qui traite à ce jour les flux de plus de 45.000 marchands du commerce électronique.                       Notre site internet répond aux normes en vigueur concernant la confidentialité de vos données.
En aucun cas elles ne sont utilisées ou revendues à des tiers. Vous pouvez réaliser vos transactions sur notre site en toute confiance.
En savoir plus sur vos données en cliquant ici.
                    Retirez votre marchandise en magasin ou choisissez la livraison réalisable sur toute la Nouvelle-Calédonie. Livraison à domicile ou bureau sur Nouméa et Grand Nouméa, dans des points relais sur toute la Nouvelle-Calédonie.
A l’heure actuelle, nous sous-traitons la livraison au réseau SHOP NC. Consultez tous les détails de la livraison ici.

DIFFÉRENCE REMBOURSÉE

CHANGER D'AVIS

LES GARANTIES

Tous nos efforts sont mis en œuvre pour vous proposer les produits aux meilleurs prix.
Si malgré tout, dans les 15 jours qui suivent votre achat en magasin, vous trouvez un produit identique de même marque, de même référence, et de même code barre moins cher chez l’un de nos concurrents, nous nous engageons à vous REMBOURSER LA DIFFÉRENCE EN ESPÈCES.

                     

Nous nous engageons à échanger ou à rembourser sous forme d’avoir tout produit complet, en parfait état, avec l’emballage d’origine et ses accessoires.
L'article doit être en état d’être commercialisé (sans trace visible d’utilisation).
L’article doit être ramené dans les 15 jours suivants votre achat sur présentation de votre ticket de caisse ou de votre facture.

                   

Nous sélectionnons avec soins des marques de qualité et leurs produits. Aussi nous garantissons GRATUITEMENT :
- TOUS vos achats de matériel pendant 2 ans.
- TOUS les outils de marque JARDILAND pendant 10 ans.
- TOUS les arbres et arbustes pendant 1 an. Les plantes vertes et cactées d’une valeur supérieure à 8.000F.
Tous les détails des garanties à découvrir ICI.

Consultez nos Conditions Générales de Ventes

  

Consultez nos Conditions Générales de Livraison

 

Tout savoir sur nos avantages Fidélité

bandeau2.jpg

Ajouté à votre liste d'envies
Produit ajouté au comparateur

Nous utilisons des cookies afin de vous proposer des offres adaptés à vos centres d’intérêts et pour réaliser des statistiques de visite. En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies. En savoir plus sur les cookies et comment les paramétrer. Vous pouvez changer d'avis et modifier votre choix à tout moment.